Warning: session_start() [function.session-start]: Cannot send session cache limiter - headers already sent (output started at /home/frenchstq/www/configuration.php:1) in /home/frenchstq/www/libraries/joomla/session/session.php on line 423

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/frenchstq/www/configuration.php:1) in /home/frenchstq/www/libraries/joomla/session/session.php on line 426
Gramophone
Derniers Articles
Menu
Gramophone
- Concert de Retropolitain, le 15 mai 2015 à Cergy
Culture - Gramophone
Écrit par Lord Orkan Von Deck   

Vendredi 15 mai 2015 à 20h30, ne ratez pas le train du festiv'AL l'Arrach à Cergy et embarquez à bord du concert de RETROPOLITAIN. Vous voulez savoir ce que ça donne en live ? Allez-y ! Et si vous êtes trop loin de Cergy, votre lot de consolation sera l'écho vaporiste d'Amiral Skye qui a assisté au tout premier concert du groupe à Méru et en a interviewé les membres.

Autre rappel : Retropolitain sera à Geekopolis le dimanche 24 mai 2015. Deux dates à retenir pour un voyage dans le temps.

 

Retropolitain - concert

 
- La chanteuse Mansara a besoin de vous pour allumer le feu !
Culture - Gramophone
Écrit par Lord Orkan Von Deck   

Mansara est une artiste éclectique aux charmes et aux influences aussi riches que diversifiés. Elle plonge ses auditeurs dans un monde atemporel avec des paroles poétiques et des arrangements musicaux riches et sobres. Après son premier album Hors du temps sorti en 2012, elle travaille sur un second opus, accompagnée de ses musiciens, les Orphelins Lumière.

Mansara - steampunk - clip

Aujourd'hui, elle a besoin de vous pour un projet ambitieux mais Ô combien nécessaire : réaliser un véritable clip steampunk qu'on n'oubliera pas de si tôt. Le projet rentre dans une démarche assez punk et osée : reprendre la fameuse chanson "Allumez le feu" de Jean-Philippe Smet (aka Johny Halliday) dans un univers Art nouveau et résolument steampunk. Les décors seront notamment assurés par Hydragency. Un Crowdfunding a donc été monté sur Kisskissbankbank et l'objectif est de réunir 8000€ en 35 jours. Rassurez vous, de nombreuses contreparties vous sont proposées pour financer ce clip. Vous pourrez donc obtenir notamment obtenir des badges, des CD, des sacs ou encore des clés USB Steampunk customisées par Mansara herself !

N'attendez donc pas, et donnez dés maintenant à Mansara la petite étincelle pour allumer le feu !

 
- Financement participatif pour le troisième album de Victor Sierra : Dark Passenger
Culture - Gramophone
Écrit par Lord Orkan Von Deck   

Victor Sierra est un groupe qu'on ne vous présente plus. Si jamais les présentations sont tout de même nécessaires, lisez cette interview et sachez seulement que Victor Sierra est le plus steampunk des groupes français et le plus français des groupes steampunks. And today, Victor Sierra needs you !

Victor Sierra Steampunk

Le mois de septembre 2015 va être chargé puisqu'il va non seulement voir la publication des Mémoires de la France Steampunk par Etienne Barillier, Arthur Morgan et Nicolas Meunier, mais aussi voir le dirigeable baptisé Hydrogen Queen se ré-envoler une troisième fois pour une nouvelle aventure : Dark Passenger.




Victor Sierra Bal paradoxalLe Commandant Bob, the Legendary Converted Princess et Big Machine vont tous trois reprendre leurs aventures sur les continents et dans les cieux, et dans une ambiance industrielle et "fin de siècle" inimitable. Mais pour cela, le groupe Victor Sierra a besoin de vous. Une opération de financement participatif a été mise en place sur Indiegogo : Petits contributeurs ou grands mécènes y trouveront leur compte puisque vous pouvez vous procurer l'album digital pour 5 USD (5 dollars américains, soit moins de 5 euros). Avec quelques deniers de plus, vous pourrez aussi obtenir des packages contenant les badges des membres de l'Hydrogen Queen, l'ensemble des CD du groupe, et pleins de goodies tels que la clef à molette de Big Machine ou encore la carte du Commandant Bob.

Prenez votre billet pour cette troisième croisière à bord de l'Hydrogen Queen, mais méfiez vous : ça va remuer très prochainement ! Résultat du financement le 2 juin. Vaporistes de tous pays et de toutes confessions, faites tout péter !



 
- Retropolitain : Embarquez à bord !
Culture - Gramophone
Écrit par Lord Orkan Von Deck   

Rétropolitain - Nicolas Blin

Présentation

Retropolitain est un groupe de musique qui fait son apparition depuis peu. Résolument ancré dans la culture et l'esthétique Rétro-futuriste, il recycle l'imaginaire collectif des années 30 à travers une invitation au voyage qui s'exprime autant par une musique festive et dansante (du genre electro-swing) que par des touches de dark-cabaret sensibles et sincères.

On entend souvent dire que la musique steampunk n'existe pas vraiment. En s'appropriant les codes musicaux du jazz des années 30 et en les remettant au gout du jour avec des chants maitrisés et évocateurs ainsi qu'une mélodie talentueuse et essentiellement instrumentale, Retropolitain s'est lancé le défi de créer un véritable spectacle qui nous invite à voyager dans le temps et oublier pendant quelques chansons la morosité du quotidien.

La couverture du premier album de 6 pistes "Embarquez à bord" créée par l'artiste Nicolas Blin illustre cette idée de voyage avec le train surplombant une ville d'un autre passé.

L'album peut être d'ores et déjà écouté et téléchargé sur toutes les principales plateformes en lignes, mais vous pouvez aussi vous procurer le compact disc en contactant le groupe sur internet ou bien en vous rendant prochainement à un de ses concerts.

 

Notre avis sur le CD

 

Retropolitain

  1. Le premier titre, "Bleu mécanique", donne très vite le ton : rythme endiablé, chant masculin cadencé et scat féminin rassemblés pour une introduction au CD qui démarre à toute berzingue.
  2. "Embarquez à bord" : Sans aucun doute la chanson phare de cet album. Un swing dansant et enthousiaste grâce au trio batterie-piano-violon , une invitation au voyage temporel digne d'une publicité d'un Monsieur Loyal, un chœur de pinups évoquant à l'auditeur les années 40/50.
  3. rDés les premières notes,"Run" oublie tout de suite le côté "bon enfant" des pistes précédentes pour imposer un son très industriel, rude et grave. Telle une course effrénée -ou plutôt la fuite d'une réalité effrayante- la chanson en anglais est ponctuée de quelques envolées aux accents orientaux bien sentis.
  4. "Diamond eyed robot" est une ballade langoureuse et mélancolique à deux voix reposant sur le thème du robot souffrant de ne connaître les émotions. Une complainte touchante et sincère.
  5. "That's what a good doctor said" soul hip hop - qui nous évoque volontier le rythme lent et décisif des jeux vidéo d'aventure des années 1990 , chant battant qui préfère le rêve à la soi-disant réalité
  6. "Le voyage" est le sixième et dernier titre de l'album. un blues languissant, chanté et parlé. Il s'agit surement de la chanson la plus "classique" de toutes, ponctuée tout de même par un refrain jazzy et dynamique représentant bien le dilemme du voyage : faut-il partir à l'aventure, au risque de tout quitter ? C'est sur cette question que s'achève ce CD décidément trop court, car la réponse des auditeurs sera unanime : Oui, on souhaite que le voyage temporel et musical continue. Ce premier album tout à fait convaincant fait mouche et son univers rétro est aussi cohérent qu'il est hétéroclite. Un délire tout à fait délicieux qu'on saura conseillé à nos lecteurs et qui illustre un parfait exemple de musique rétro-futuriste.

French-Steampunk vous tiendra informé des dates de concert et actualités liés au groupe Retropolitain.

Pour plus d'information, rendez vous sur leur site-web et sur les réseaux sociaux.

 

 
- Victor Sierra : Interview
Culture - Gramophone
Écrit par Professeur Dow   

Le Professeur Dow a contacté le Victor Sierra pour une interview dans le journal du steampunk. Le groupe français le plus connu et le plus influent dans le monde du steampunk s'est consciencieusement prêter à l'exercice et répondu à toutes les questions que se posent les fans.

Victor Sierra

1) Pour vous, qu'est-ce que le Steampunk ?

Commandant Bob :

Le Steampunk est un mouvement esthétique et philosophique basé sur le concept "Et si ?" (en anglais "What if?") Que serait le monde si l'énergie choisie était restée la vapeur plutôt que le pétrole, ou si l'Empire Britannique existait encore, etc. C'est le lieu où personne ne peut mourir. Il n'y a pas de limites à l'imagination, et toutes les pistes sont exploitables artistiquement. C'est une corne d'abondance. En France, le mouvement est encore embryonnaire, mais se developpe rapidement grâce au "Guide Steampunk" d'Arthur Morgan et Etienne Barillier qui est un formidable outil pour débuter dans ce que certains appelle un sous-genre de science-fiction. Je veux ausssi citer ici l'association Steam Rocket qui est la plus importante en France et la plus active. Contrairement au Royaume-Uni et aux États-Unis l'esprit communautaire est un peu absent et empêche le mouvement de se developper plus rapidement. Il est assez ironique de voir que les racines imaginaires du Steampunk sont européennes mais qu'il fleurit surtout de l'autre côté de l'Atlantique.

2) Comment avez-vous connu le Steampunk ?

Commandant Bob :

Quand Big Machine a rejoint Victor Sierra il ya 4 ans, il nous a parlé de Steampunk. Nous n'avions jamais entendu parler avant. Nous avons donc recherché sur Google et tout d'un coup, nous avons découvert que nous n'étions pas seuls, enfin ... Tout semblait si familier pour nous ... La dystopie, les visions "uchroniques", les tenues et engins, le mélange des genres ... La rencontre de la romance et de la technologie. Victor Sierra a été un groupe steampunk depuis le début sans que nous en soyons réellement conscients. Mais je tiens à mentionner que dieselpunk m'attire aussi. C'est ainsi que nous en sommes arrivés à créer le dirigeable Hydrogen Queen - dont je suis le commandant! Je préfère parler de rétro-futurisme. C'est Yesterday's Tomorrow.

Big Machine :

Victor Sierra était un groupe steampunk. Mais ils ne le savaient pas ... En écoutant leurs trucs, quelques mois après les avoir rejoint, j'ai dit à Bob: "Hé ... Toute notre musique est une définition parfaite du steampunk ..." Et les fans ont confirmé.

3) Depuis quand êtes-vous attiré par ce mode de vie ?

Commander Bob :

J'ai toujours été à la marge de la réalité. Là où les choses ne sont pas forcément ce qu'elles paraissent. Une réalité peut en cacher une autre et ainsi de suite. Je parlerais plus d'état d'esprit que de mode de vie. En fait, il suffit de ne jamais admettre la vie telle qu'elle est, de l'imaginer autrement et de tirer ce qu'il y a d'intéressant dans ces réflexions. Et attention, il ne s'agit pas simplement d'onirisme. Un exemple: les "customisations steampunk": pour moi, il est essentiel que ça marche même incomplètement, que ce soit un ordinateur à vapeur, ou un dirigeable atomique.

4) Pourquoi se lancer dans la musique Steampunk ?

The legendary Converted Princess :

Nous ne nous sommes pas lancés dans la musique Steampunk! C'est le contraire qui est arrivé! le Steampunk qui a trouvé Victor Sierra. Notre consécration dans ce monde a eu lieu quand nous avons joué au Steampunk World's Fair aux USA.

5) Comment avez-vous choisi votre nom de groupe ?

Commander Bob :

Victor Sierra est un nom de code provenant de l'alphabet des aviateurs et pilotes de dirigeables. Certains parlent de significations cachées, mais je ne veux pas m'avancer sur le sujet. Les légendes courent si vite...

6) Comment est né le groupe Victor Sierra ?

Commandant Bob :

Anouk et moi avons créé Victor Sierra à la fin du siècle dernier. Nous avons eu plusieurs autres membres dans le groupe, mais personne n'est resté, essentiellement à cause de notre exigence ... Et il y a cette "big picture uchronique" qui est notre univers et que peu comprenaient. Le  processus a été  long et douloureux jusqu'à ce que Big Machine rejoigne le groupe.

The Legendary Converted Princess :

Je n'ai pas de formation musicale classique, sauf pour une reprise d'Edith Piaf : "A quoi ça sert l'amour" réalisé avec Steven Brown (Tuxedo Moon). Je ne savais pas chanter, mais j'avais bien aimé le faire. Ma vraie histoire musicale a commencé quand j'ai rencontré Bob, avec Victor Sierra. Je suis la chanteuse d'un seul groupe.

Big Machine :

Je suis venu après que le groupe ait été formé. Mais j'ai apporté quelques touches industrielles spéciales ... Et ma folie. Je suis un androïde hors de contrôle.

Victor Sierra Banière

7) Qu'est-ce qui vous attire dans le Steampunk ?

The Legendary Converted  Princess :

Permettez-moi de parler du début ... Soudain, tout était là, les vêtements, la musique, les bijoux,  l'univers ...Nous avons été réalisé que nous étions steampunk, un clic sur Google pour comprendre de quoi il s'agissait et nous avons réalisé nous étions au bon endroit, à la maison ...

8) Que pensez-vous de l'idéologie Do It Yourself ?

Commander Bob :

Je suppose que c'est une plaisanterie mon ami! Nous avons toujours tout fait nous-mêmes: enregistrer, mixer pour la musique, Anouk (The Legendary Converted Princess) conçoit et fabrique nos costumes de scène (dont certains accessoires seront en vente sur notre futur site). Nous produisons nos vidéos nous-mêmes également.

Donc le "Do it Yourself", Victor Sierra baigne dedans tous les jours. C'est notre philosophie de vie.

9) Avez-vous été bercé par les œuvres de Verne ou Wells ?

Commander Bob :

Oui, mais pas seulement. Il y a aussi Philip K. Dick, William Gibson et d'autres. Par ailleurs étant de manière plus large inscrit dans le rétro-futurisme, nous sommes autant "Dieselpunk" que Steampunk, donc nos goûts littéraires vont au-delà du XIX° siècle.

10) Qui écrit les musiques du groupe ?

Commandant Bob :

Pour l'instant j'écris toutes les chansons. Ensuite, nous avons le processus habituel de rock 'n' roll. Nous travaillons ensemble, avons des discusssions au sujet des arrangements et des combats sur l'interprétation et la signification des chansons (surtout la Legendary Converted Princess). A la fin toutes les pièces du puzzle tombent en place. Je dois avouer que Big Machine sait adoucir l'atmosphère lorsque les choses se gâtent entre elle et moi ...

11) Comment définiriez-vous la musique Steampunk ?

Commander Bob :

Il n'y a pas de musique steampunk à proprement parler. C'est un esprit, un univers, un mouvement esthétique et c'est très bien ainsi. Nos amis musiciens de Clockwork Dolls, Escape the Clouds ou Hellblinki aux USA, ont tous des styles très différents, de même que Birthrite et Metropolis en Angleterre ou Strange Artifact au Japon. Victor Sierra apparait sur des compilations qui permettent de découvrir le monde incroyablement riche du steampunk.

12) Que nous réserve le groupe dans les prochaines années ?

Commander Bob :

Notre site officiel est en refonte totale et devrait être prêt pour septembre. Si tout va bien, notre merchandising y sera en vente (les accessoires vestimentaires et autres dont je parlais plus haut) ainsi que nos albums et singles.

Je profite de cette interview pour vous offrir un scoop: Nous allons sortir un coffret collector numéroté cet hiver: il y aura toute notre production discographique, accompagnée de surprises et raretés. Restez connecté!

En 2015, nous sortirons un nouvel album dont nous avons commencé la préparation. En ce qui concerne la scène, des projets prennent forme, et notre manager Wendy Creed sera enchantée de parler avec vous (association, club, organisateurs), si vous avez envie de nous voir en live que se soit en France ou à l'étranger.


http://lejournaldusteampunk.blogspot.fr

http://frenchsteampunk.ning.com/profile/VictorSierra

 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 4